Comment cultiver le bambou, en pot ou dans le jardin

Comment cultiver le bambou, en pot ou dans le jardin

La culture du bambou peut être simple si l’on connaît les caractéristiques de la plante qui peuvent mettre en difficulté même le jardinier expert : pour la culture dans le jardin, en fait, le plus gros problème est le comportement envahissant du bambou, qui doit être tenu à distance. De plus, pour la culture du bambou à l’extérieur, des conditions climatiques spéciales sont nécessaires : en effet, il ne supporte pas le gel et les températures excessivement élevées.

Cultiver le bambou dans le jardin : sol et exposition
Parmi les différentes variétés de bambous, la variété en grappe est la plus adaptée à la culture dans le jardin, étant moins envahissante que les variétés grimpantes ou en roseau. Le sol et l’exposition au soleil sont deux facteurs fondamentaux dans la croissance du bambou : il a besoin d’une exposition solaire constante (au moins 8 heures par jour) et d’un abri adéquat pendant l’hiver.

Le bambou préfère les sols composés d’argile et de carbonates : un fond argileux doit être préparé et le sol doit être enrichi en substances organiques. Pour protéger les racines de bambou, très superficielles, des agents atmosphériques, une protection physique peut être assurée pour les protéger des rafales de vent ou des fortes pluies.

Cultiver le bambou à l’extérieur : propagation et irrigation
La plante de bambou se propage par ses racines à partir du sous-sol ou à travers les rhizomes. Grâce à ses racines et ses rhizomes, le bambou est capable de coloniser de très grandes surfaces. Pour cette raison, si vous choisissez de cultiver le bambou dans le jardin, vous devez le garder sous contrôle, en éliminant tout rhizome qui s’étend au-delà des limites décidées ou par la fourniture d’une barrière physique, en particulier des conseils valables pour les variétés grimpantes.

Le semis et la plantation doivent se faire au début du printemps, avec des graines ou des plantules espacées de 30 à 40 cm dans le cas des grappes de bambou. Le bambou a besoin d’un arrosage quotidien abondant, surtout dans les premiers stades après le semis ou la plantation, mais souffre d’une stagnation excessive.

Cultiver le bambou en pots : lumière et humidité
Le bambou, même dans des pots à l’intérieur, doit être exposé en permanence à la lumière directe du soleil et l’humidité ne doit jamais descendre en dessous de 70%. De nombreux cultivateurs expérimentés fournissent même des lampes de serre et des outils d’humidification spéciaux. En plus de l’irrigation, l’eau doit être arrosée autour de la plante pour augmenter l’humidité relative.

La culture du bambou dans des casseroles et des poêles nécessite un certain nombre de précautions : tout d’abord, il est conseillé d’être très attentif au drainage ; le contenant doit avoir un ou plusieurs trous pour éliminer l’excès d’eau et il doit y avoir une couche de gravier recouverte d’un feutre de jardin au fond. Le volume du contenant est également fondamental pour le développement de la plante. Selon la taille de la plante, sa profondeur doit être comprise entre 35 et 80 cm.