Déchets et recyclage

Déchets et recyclage

Presque tous les matériaux qui nous entourent peuvent avoir une nouvelle vie après leur première utilisation. Dans la plupart des cas, la production d’objets avec des matériaux recyclés est moins coûteuse et a moins d’impact sur l’environnement que l’utilisation de matières premières vierges. Et souvent, le résultat est de qualité identique. En tout état de cause, la réutilisation de certains déchets peut permettre des initiatives extraordinaires. L’image ci-dessus est éloquente. Nous sommes à Yelwa, au Nigeria, où une école est en construction avec des bouteilles en plastique recyclées. Il s’agit d’un projet de la DARE (Developmental Association For Renewable Energies) financé par l’organisation non gouvernementale African Community Trust, basée à Londres, qui a choisi d’exploiter ainsi les nombreuses bouteilles abandonnées dans les rues des villes du Nigeria. Les bouteilles ont été remplies de sable et reliées entre elles par un dense réseau de cordes, puis compactées avec un mélange de boue et de chaux, une technologie développée en Inde et en Amérique latine, pour beaucoup une alternative économique et écologique aux briques traditionnelles.

Dans l’image ci-dessous, quelques autres utilisations du plastique, des stylos usb aux vélos. En plus d’être un moyen de transport, le vélo représente aussi un mode de vie lié à la durabilité environnementale : un exemple en ce sens vient du Brésil, où un artiste et inventeur uruguayen a décidé d’entreprendre une véritable entreprise dont les protagonistes sont des cyclistes. Un vélo peut-il naître d’une montagne de déchets ? La réponse est affirmative, pour prouver que c’est Juan Muzzi, un entrepreneur brésilien qui a mis au point une méthode pour produire des bicyclettes avec un cadre obtenu en recyclant toutes sortes de plastique en utilisant, pour chaque véhicule, un peu plus de cent bouteilles en PET.

L’aluminium a des caractéristiques optimales pour le recyclage : il peut être réutilisé indéfiniment pour donner vie à de nouveaux produits à chaque fois. Plus de 50% de l’aluminium actuellement en circulation provient du recyclage et ne diffère en rien de celui obtenu à partir du minéral d’origine, puisque les caractéristiques fondamentales du métal restent inchangées. Le recyclage de l’aluminium offre une série d’avantages pour l’environnement et la collectivité : il permet d’économiser 95 % de l’énergie nécessaire à sa production à partir de la matière première, de récupérer la matière utile à la fabrication de nouveaux produits et de protéger l’environnement et ses ressources naturelles. En effet, pour obtenir de la bauxite à partir de la matière première, 1 kg d’aluminium nécessite 14 kWh, alors que pour obtenir 1 kg d’aluminium neuf à partir de l’aluminium utilisé, il suffit de 0,7 kWh d’énergie. L’aluminium recyclé a des propriétés équivalentes à celles de l’aluminium d’origine et peut être utilisé pour de nouveaux emballages, dans l’industrie automobile, dans l’industrie du bâtiment et dans la production de nombreux objets domestiques. Le recyclage est également une activité importante pour notre économie. L’Italie est en effet le premier producteur européen d’aluminium recyclé (il existe 16 fonderies de recyclage d’aluminium sur notre territoire national), et occupe une position d’excellence absolue sur la scène mondiale. Depuis des années, l’industrie de l’emballage en aluminium accorde une grande attention à la conception des conteneurs, au développement des techniques de production et de transformation et à la valorisation de l’aluminium dans un contexte social et culturel qui respecte pleinement l’environnement.