Nos espoirs pour l’avenir du design

Nos espoirs pour l’avenir du design

C’est la dernière semaine de Design*Sponge. J’ai eu peur d’écrire cette phrase tout l’été, mais le moment est venu, et je veux que ces derniers billets aillent au-delà des produits ou des tendances. Pour moi, le cœur du design a toujours été les personnes qui se trouvent derrière les choses que nous aimons – ce qui les fait vibrer, ce qui les inspire et ce que nous pouvons tous faire pour soutenir la communauté créative que nous aimons. Alors que nous clôturons ce chapitre et que nous nous tournons vers l’avenir, je voulais partager nos espoirs, nos souhaits et nos rêves pour cette communauté que nous avons appris à connaître et à aimer si bien. Mais avant de me lancer, j’aimerais savoir : quels sont vos espoirs pour l’avenir du design ? Comment espérez-vous que le design se présente, sonne, se sent et fonctionne à l’avenir ? Qu’espérez-vous de l’avenir des médias du design ? J’aimerais savoir ce que vous ressentez et ce que nous pouvons espérer laisser ici pour les futurs blogueurs, créateurs et leaders de la communauté, afin qu’ils l’emportent avec eux lorsqu’ils commenceront de nouveaux chapitres.

L’inclusion, dans tous les domaines. La plus grosse erreur que j’ai faite pendant mon séjour à Design*Sponge a été de ne pas créer un espace accueillant pour tous les membres de la communauté. Je sais mieux maintenant, et j’apprends encore, mais c’est la chose que j’espère encore voir beaucoup plus dans notre communauté. Des blogs et des entreprises aux conférences et aux investissements – notre communauté mérite de voir une plus grande diversité de voix, de milieux, de points de vue et de besoins soutenus. Voici à quoi j’espère que cela ressemblera dans l’avenir :
J’aimerais voir davantage de médias de design (presse écrite, radio, télévision et Internet) dirigés par des écrivains et des créateurs issus de communautés sous-représentées (mais aussi incluant leurs histoires). Je veux voir plus d’histoires racontées du point de vue des personnes de couleur, des personnes handicapées, des personnes vivant avec une maladie chronique, des personnes qui ont immigré ou qui viennent d’autres endroits dans ce pays, des personnes LGBTQ+, des personnes de plus de 50 ans, des personnes vivant dans des zones rurales, des personnes vivant avec des revenus faibles ou fixes, et de celles qui ont des points de vue ou des expériences que nous ne voyons pas assez. Le design n’avance pas, n’évolue pas, ne devient pas aussi différent et spécial qu’il peut l’être si nous n’entendons que des histoires qui ressemblent aux nôtres.
J’aimerais que les conférences réunissent toutes les personnes mentionnées ci-dessus à des postes (rémunérés) importants lors d’événements. Les célébrités, c’est bien, je sais qu’elles sont le moteur de la vente de billets, mais nous en profitons tous et nous en apprenons davantage lorsque des points de vue plus divers sont soutenus et mis en avant.
J’aimerais voir une embauche plus inclusive dans tous les domaines. Des têtes de mât des magazines imprimés aux équipes de blogs, en passant par les équipes de podcast, et au niveau de la direction des salons et des entreprises commerciales. Nous ne verrons pas l’industrie changer si des points de vue plus divers ne sont pas inclus dans les postes de pouvoir.
Il en va de même pour l’édition de design : j’aimerais que davantage de livres, de magazines et de chroniques de journaux soient destinés à des personnes qui peuvent comprendre le monde du design d’un point de vue et d’un contexte différents.
Qu’est-ce que cela signifie pour nous tous ? Cela signifie que j’espère que nous pourrons tous continuer à nous exprimer et à agir pour faire en sorte que chacun dans notre communauté soit accueilli, représenté, soutenu et rémunéré de la même manière. Cela peut être parfois inconfortable, mais c’est un travail que j’espère que nous continuerons tous à essayer de faire à chaque fois que nous en aurons l’occasion. (Voici quelques moyens pour y parvenir).